Activités ludiques autour du champagne

Activités ludiques autour du champagne

Visiter les caves de champagne, tous les producteurs le font. Certains vous proposent en plus des activités ludiques. Et pas seulement en dehors des périodes de vendanges !

Vous pensez que les vendanges sont le moment fort de l’année viticole et qu’il est alors impossible de fréquenter des vignerons. Détrompez-vous. Dans quelques maisons de l’Aube, aux confins de la Champagne, vous êtes les bienvenus pour découvrir à même le terroir la vie de la propriété depuis la cueillette des raisins dans les vignes jusqu’au pressoir et aux caves de dégustation.

Des brunchs dégustation

C’est le cas de Carole Massin qui nous accueille à Ville sur Arce, à 35 km au Sud-est de Troyes, dans la prestigieuse côte des Bar. Ici le champagne fait partie du paysage depuis de nombreuses générations, d’où le nom de la maison : Rémi Massin et fils.

C’est par goût du contact et par plaisir que Carole reçoit ses visiteurs pendant la période sensible des vendanges. Le rendez-vous est donné à 15h30 pour une après-midi récréative. Qui commence par une visite de la propriété, du pressoir en pleine activité (les vendanges durent dix jours) – il est possible de goûter le jus avec modération - aux installations de cuverie et jusqu’aux phases finales de l’élaboration du champagne. L’objectif est de donner aux visiteurs un solide aperçu des techniques particulières de vinification mises au point il y a plusieurs siècles dans l’abbaye de Dom Pérignon.

Escapade dans les vignes

Cette première étape dure une demie heure. Le groupe – 12 personnes maximum – est ensuite véhiculé dans les vignes au sommet d’un coteau avec une vue incroyable sur les collines plantées de vignes en plein boom en cette période de l’année.

C’est au bord des vignes près d’une maison qui appartient à la famille – elle a été construite dans les années 1970 par les parents de Carole - qu’une pause gourmande et ludique est organisée autour de la dégustation de quatre cuvées. Trois blancs et un rosé sont proposés accompagnés de produits du terroir dont le fameux fromage chaource qui se marie fort bien avec le millésime 2004.

Jeux de bulles

Bruncher au bord des vignes, sur une jolie nappe à carreaux en dégustant du champagne pourrait suffire au bonheur de tous. Mais c’est sans compter sur l’inventivité de notre hôtesse qui a conçu un petit jeu autour de bulles de champagne disséminées dans le petit bois qui jouxte la propriété.

Chaque bulle contient une question relative à la fabrication du champagne et un petit cadeau. Le jeu de piste peut  poursuivre jusqu’à la tombée de la nuit.

Déjeuner, dégustations et jeux

Pour ceux qui veulent venir entre mi-juin et mi-août, Carole Massin propose un pique-nique gastronomique dans les vignes. Le rendez-vous est fixé au sommet du même coteau pour un déjeuner accompagné de six cuvées différentes.

Installés sur des sièges en rondins de bois, les participants dégustent tout d’abord un apéritif constitué d’une cuvée extra brut, avant de marier les différents flacons avec des plats préparés par un grand chef autour de verrines de l’entrée jusqu’au dessert. Il est trop tôt pour dévoiler les menus de 2015, mais ceux de 2014 restent dans les mémoires de tous les participants. Je me suis laissé dire que le fromage local – le chaource - est de nouveau de la partie…

L’après midi se poursuit avec des jeux qui mettent en scène des souvenirs de famille installés dans une malle et des déguisements qui datent du XIX siècle et que l’on pioche dans une valise. Le jeu des bulles présenté tout à l’heure est également de la partie. Cette activité est organisée tous les lundis et les vendredis de mi-juin à mi-août.

L’accueil de Stéphane et Sylvie

Non loin de là, à Noë Les Mallets, Stéphane Joly et sa sœur Sylvie – qui produisent et commercialisent le champagne Veuve Doussot - proposent toute l’année de visiter leur exploitation (durée 3 à 4 heures, 5 euros dont une dégustation). Une visite là aussi très pédagogique qui donne une très belle ouverture sur ce monde complexe de l’élaboration du champagne. Pendant la période des vendanges, ils accueillent des groupes de 20 personnes à qui ils font vivre la vie des vendangeurs.

La journée commence entre 9 heures et 9h30 par un petit déjeuner copieux pris sur l’exploitation. S’en suit une explication très pédagogique de la façon dont se déroulent les vendanges et le pressage des raisins avant soutirage. Puis les participants sont conduits dans une parcelle arrivée à maturité dans laquelle ils procèdent à la cueillette du raisin (attention au maniement du sécateur, les vendanges se faisant à la main dans toute la zone d’appellation champagne).

Cette phase dure de 10 heures à 11 h 30 environ. La caisse contenant le raisin vendangé est soigneusement descendue à la propriété car son poids va ultérieurement être le support d’un petit jeu.

Le déjeuner des vendangeurs

De retour à la propriété, les participants se rendent au pressoir, assistent à la pesée – qui a gagné au jeu du poids ? -, au chargement du pressoir, à la presse et à la retrousse, avant de se rendre dans la salle du repas où ils partagent le déjeuner des vendangeurs – plus précisément celui des pressureurs et des débardeurs, les cueilleurs prenant souvent leur collation dans les parcelles.

Le repas est l’occasion de procéder à plusieurs dégustations. Les différentes cuvées s’accordant avec les plats servis. Il arrive même que quelques bouteilles de ratafia agrémentent la fin de ce repas où la joie fait partie intégrante des invités.

L’après-midi est déjà bien avancé quand les convives se rendent dans les caves. Il s’agit de comprendre pourquoi le champagne vieillit sur lie pendant trois ans avant d’être commercialisé.

Combien ça coûte ?
Chez Carole Massin : 25  € pour le brunch ; 60 € pour le déjeuner

Chez Stéphane Joly : 50 euros la journée de vendanges

Auteur : Ignace Manca

© Champagne massin/Champagne Veuve Doussot/ CDT Aube