A la découverte des mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne
Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

La baptême de Jésus par Jean-Baptiste dans le Jourdain

Les mosaïques de Ravenne

Une coupole tout en mosaïques

Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

Les mosaïques de Ravenne

A Ravenne, ancienne capitale de l'Empire romain, le visiteur peut admirer des mosaïques d'une exceptionnelle fraîcheur.

Le visiteur qui se rend à Ravenne ne doit pas se laisser rebuter par l’aspect industriel de la ville. En effet, dans le centre historique de cette cité de l’est de l’Italie, située au bord de la mer Adriatique, un peu au sud de Venise, se trouve un ensemble de huit bâtiments construits aux Ve et VIe siècles, ornés de mosaïques extraordinaires. 

Derrière les murs austères de briquettes et son plan géométrique, le bâtiment le plus grand, la basilique Saint Vitale, est recouverte de mosaïques parmi les plus belles du monde byzantin. Il faut dire qu’à cette époque Ravenne a été à plusieurs reprises la capitale de l’empire romain puis de l’Italie byzantine. Les mosaïques sont le reflet de cette puissance et représentent les personnages qui ont fait la gloire de la cité. 

A côté, d’autres constructions moins imposantes – le mausolée de Galla Placidia, le baptistère néonien, la basilique Sant' Apollinare Nuovo, le baptistère des Ariens, la chapelle de l'archevêché, le mausolée de Théodoric, la basilique Sant' Apollinare in Classe – témoignent de la grande maîtrise artistique des maîtres de ce temps. A l’aube du Moyen-âge, elles sont le trait d’union entre la tradition gréco-romaine, l'iconographie chrétienne et les styles de l'Orient.

Mention spéciale pour le baptistère néonien dont l’intérieur, formé de quatre absides, a été décoré vers 450. Son baptême du Christ par Saint Jean-Baptiste montre une fraîcheur de couleurs et une précision du trait vraiment remarquables.

Auteur : Ignace Manca

Vos commentaires (2)

4TGjHC mydllxmnzaft, [url=http://snanggdwhqab.com/]snanggdwhqab[/url], [link=http://ilknsnrczwvv.com/]ilknsnrczwvv[/link], http://uyommuxjetld.com/
ojbup2 lgsyjhanntwc, [url=http://kzpspewvcgtt.com/]kzpspewvcgtt[/url], [link=http://kbwsblbziwde.com/]kbwsblbziwde[/link], http://getlrsiasqef.com/