Urbino, ville natale de Raphaël

Urbino, ville natale de Raphaël

On ne pense pas immédiatement à se rendre dans la région des Marches quand on part faire du tourisme en Italie. Et pourtant, que de trésors à découvrir. A commencer par Urbino, un joyau !

Urbino est une petite ville plantée au sommet d'une colline dans la région des Marches. Nous sommes dans le nord-est de l’Italie. La région est très prospère au moment de la Renaissance italienne et la ville connaît au XVe siècle une étonnante vitalité culturelle, attirant des artistes et des érudits de toute l'Italie et au-delà.

Elle est frappée d’atonie au début du XVIe siècle ce qui a assuré une exceptionnelle conservation de l'aspect qu'elle avait à la Renaissance.

Une homogénéité remarquable

C’est le château ducal qui caractérise le plus l’architecture Renaissance de la ville. Il faut aller le voir de l’extérieur – un petit jardin (qui inclut malheureusement un parking) est situé juste au pied - au coucher du soleil alors que la lumière ocre rose l’éclaire tellement qu’on croirait ses murs de pierre illuminés de l’intérieur. L’ensemble se visite et la dimension des lieux demande que l’on y consacre du temps.

Un luxe de décorations

Ce palais ducal, devenu le modèle de multiples édifices construits dans le style de la Renaissance, a intégré avec bonheur des éléments médiévaux et il forme avec la cathédrale adjacente un ensemble sans fausse note (il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco). L'intérieur du palais est plus luxueusement décoré que l’extérieur un rien austère.

La cour principale qui présente d'élégantes arcades, arbore un décor sculpté et des inscriptions. On gagne l'étage noble (piano nobile) par un bel escalier monumental. La plupart des salles, aujourd'hui occupées par le Musée national, montrent outre les œuvres de peinture toute la complexité de la décoration primitive.

Naissance de Raphaël

La cathédrale, remaniée profondément au XVIIIe siècle, est d'un style néoclassique sobre et élégant, et l'édifice renferme de belles œuvres d'art. La promenade dans le centre historique fait remonter le visiteur aux belles heures de la puissante cité. Construite sur une colline, la ville s’organise le long de ruelles en pente.

Il ne faut pas manquer la maison où est né, en 1483, Raphaël Sanzio, plus connu sous le simple nom de Raphaël. C’est un petit édifice du XIVe  siècle doté d'une charmante courette interne. La première œuvre importante de l'artiste, qui figure une Vierge à l'Enfant, se trouve dans la salle du premier étage où il naquit.

La vue de la forteresse

La rue Raffaello conduit, après une rude montée, à la forteresse Albornoz. C’est un peu fatigant, soit, mais la vue extraordinaire qu’elle offre en vaut vraiment la peine. Contrairement au Palais Ducal, la forteresse n’a rien de magique, c’est une construction imposante élevée vers 1300 pour défendre la ville. Ceux que la montée a épuisés, trouveront le réconfort en s’allongeant dans l’herbe et en contemplant le paysage !

Auteur : Ignace Manca

© Gareth Williams/Fickr (ouverture) et Ignace Manca

Vos commentaires (2)

feeS4D rkrwyntrxtgn, [url=http://wxeojzkilhwa.com/]wxeojzkilhwa[/url], [link=http://ljapvdnuxczh.com/]ljapvdnuxczh[/link], http://faelqbvhaude.com/
BYB1oo egfgoydkrgvp, [url=http://scazuszvfgeb.com/]scazuszvfgeb[/url], [link=http://ewmhmzrbmejj.com/]ewmhmzrbmejj[/link], http://kcdpdhaibrtw.com/