Sécuriser sa maison contre le vol

Sécuriser sa maison contre le vol

Un rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales révèle que les cambriolages ont augmenté de 8,5 % en 2012 (un cambriolage a lieu toutes les 90 secondes en France).

Sécuriser sa maison devient indispensable surtout à l'époque des départs en vacances. Les systèmes d’alarme y participent. Il en existe différents, du plus simple au plus sophistiqué.

Les petites alarmes autonomes (à partir de 20 €), munies d’un détecteur de mouvement ou d’ouverture, sont destinées à protéger une seule pièce. Des systèmes d’alarme plus complexes et évolutifs comprennent des détecteurs de mouvements, d’ouverture ou de bris de glace, qui transmettent les informations à une centrale.

Ce boîtier, qui gère tout le système d’alarme, déclenche en cas d’effraction des avertisseurs dissuasifs pour le cambrioleur – signaux lumineux, messages vocaux, sirènes…

En parallèle, les informations peuvent être envoyées à un transmetteur téléphonique qui envoie une alerte sur un ou plusieurs numéros de téléphone (occupants de la maison, voisins, famille, amis…), un ordinateur, une tablette…

Transmission par radio

Certains systèmes fonctionnent par radio. Plus simples à poser, ils fonctionnent sur batterie mais sont coûteux à l’achat : il faut compter 500 € au minimum. Les systèmes filaires (à partir de 300 €, auxquels il faut ajouter le coût des travaux de câblage) sont plutôt adaptés aux maisons en construction ou en rénovation.

Le coût d’un système dépend aussi de la surface de l’habitation, du nombre d’ouvertures à protéger et des options choisies : transmetteur GSM, caméra de surveillance… Les systèmes d’alarme évolutifs doivent être certifiés NF et A2P. Ils sont classés en trois catégories, symbolisées par des boucliers, selon le degré de protection assuré.

La télésurveillance

Un système d’alarme peut être couplé à une télésurveillance : l’alerte est alors transmise à une centrale qui va vérifier dans un premier temps qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte. Le plus souvent, vous aurez le choix entre l’achat du matériel (comptez entre 500 et 2 000 €) et sa location (de 15 à 30 € par mois). S’y ajoute l’abonnement au système de télésurveillance (de 25 à 40 € par mois).

Auteur : Igor Marais

© Thinkstock