Liseuse électronique : comment choisir ?

Faut-il passer à la liseuse électronique ?

Depuis quelques années, les lecteurs de livres ont le choix : passer à la liseuse électronique ou conserver le bon vieux format papier.

Sans opposer les deux camps, nous allons voir que tout dépend de l’utilisation que l’on fait de ce nouvel outil qui n’est pas qu’un gadget.

Les oracles annoncent la fin du livre papier détrôné par un équipement électronique qui peut stocker des centaines d’ouvrages et qui permet d’emporter avec soi une véritable bibliothèque. Mais force est de constater que tout comme le disque pour la musique - il a survécu à la déferlante MP3 - le livre a encore de beaux jours devant lui. Ses adeptes sont encore nombreux qui ne sont pas prêts à se passer du toucher des pages et du choix de leur marque-page. Mais, ne soyons pas manichéens. Dans certains cas, la liseuse électronique est bien pratique.

La liseuse, un outil de mobilité

Béatrice, une grande lectrice qui adore les livres – sa mère était bibliothécaire - l’avoue sans fard : elle vient de passer à la liseuse. « Je suis partie marcher sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, un voyage de deux mois et demi entre Vézelay et Saint-Jacques. Je ne m’imaginais pas me passer de lecture et je ne me voyais pas me charger de livres. Le choix de la liseuse électronique m’est apparu comme une évidence », confie-t-elle. Et elle est finalement ravie de son choix. Même si elle est revenue au livre papier dès qu’elle a réintégré son domicile. Un choix auquel s’est résolue également Theresa, partie pour un voyage de dix mois en Amérique du Sud.

Un cadeau apprécié au final

Autre motivation : une récente étude Ifop/ Hadopi démontre que les utilisateurs se mettent souvent à l’utilisation de la liseuse après l’avoir reçue comme cadeau et qu’ils doivent acheter en ligne un ouvrage en urgence.

Ce frein levé, ils s’aperçoivent alors que la lecture est finalement agréable, même si on a l’habitude de lire sur papier. Il faut dire que les fabricants ont rivalisé d’astuces pour rappeler le bon vieux papier : les pages se tournent d’un revers de main (sans humecter le doigt…), le bruit de la page qui se froisse peut être simulé, etc.

Mais que lit-on sur ces drôles de machines ? Sur une liseuse, on lit des livres « numériques », aussi appelés « ebook ». Ce n’est pas qu’une question de prix : même si l’ebook est souvent plus cher que le livre de poche, cela n’est pas forcément injustifié et reste abordable.

La liseuse permet bien des fantaisies : le choix de la taille de la typographie en est une et elle sait séduire les personnes qui voient leur acuité visuelle faiblir. Elle donne non pas le nombre de pages qui restent à lire (ce que l’on voit très vite sur un livre en notant la place du marque page) mais elle estime le temps de lecture qui reste en fonction de la rapidité du lecteur.

Sur le trajet domicile-travail

De nombreux adeptes le reconnaissent : la liseuse est surtout un outil de mobilité. En effet, elle peut être très utile en voyage, en pèlerinage, en randonnée, ou si l’on exerce une activité qui oblige à de nombreux déplacements. Dans ce cas, la liseuse vaut vraiment le coup et permet d’emporter tous ses classiques, découvertes et coups de cœur en un seul support. Beaucoup d’utilisateurs s’en servent notamment dans les transports, pendant les trajets qui séparent leur domicile de leur activité.

Choisir son modèle de liseuse

Si l’on s’en tient au seul critère du rapport qualité/prix, les modèles à privilégier sont : Kobo, Amazon (Kindle), Cybook (Bookeen), Sony et Pocketbook. Leur prix varie de moins de 50 à 150 euros.

La différence de prix entre l’entrée de gamme et le haut de gamme se porte sur la qualité de l’écran. A présent, l’éclairage intégré et le tactile sont des fonctionnalités communes et agréables à l’utilisation. Tout comme la possibilité de se connecter en WiFi et de pouvoir commander et télécharger directement depuis sa liseuse chez les principaux acteurs du marché. Si certaines liseuses offrent des connections en 3G, i faut bien réfléchir au coût de l’abonnement téléphonique.

Attention à l’autonomie de la batterie

Il faut également être attentifs à l’autonomie en utilisation de la batterie rechargeable, même si ces dernières ont fait de grands progrès. Et accessoirement au temps de charge.

Tous les modèles fonctionnent avec le format ePub pour les ebook, un format universel et ouvert. Mais attention, ce n’est pas le cas chez Amazon. Il faut donc avoir conscience que la bibliothèque créée ne pourra être utilisé que sur un appareil Amazon.

La taille de l’écran est essentielle : à partir de 5 pouces, la lecture est confortable. On peut aller jusqu’au 6,8 pouces pour ceux qui souhaitent vraiment agrandir les caractères mais l’idéal est peut-être le 6 pouces, qui permet d’allier confort et mobilité.

Pour les utilisateurs en extérieur, il faut peut-être s’intéresser aux modèles qui sont étanches à l’eau, même si on ne souhaite pas forcément lire dans une piscine…

Enfin, avant toute décision il est capital de prendre la liseuse en main en magasin pour choisir celle qui semble la plus adaptée à son toucher et son ressenti. Rien n’empêche ensuite, si l’on trouve une offre intéressante sur Internet de la commander à distance.

Auteur : Linda Bachammar

© Thinkstock

Vos commentaires (3190)

When can you start? caverta tablets uk Xinhua said similar price differences existed between someunspecified Land Rover models made by Jaguar Land Rover as well as the BMW X5. JLR is owned byIndia's biggest carmaker by revenue, Tata Motors Ltd.
Why did you come to ? vigora german remedies At euronews we believe in the intelligence of our viewers and we think that the mission of a news channel is to deliver facts without any opinion or bias, so that the viewers can form their own opinion on world events.
How would you like the money? how to use vigora 50 tablet "It is important to note that there are still strong reservations," Rogers said. "We got a consensus that we could move forward with what the administration's plans and intentions are in Syria consistent with committee reservations."
I can't get a dialling tone womenra reviews Amanda Rosenberg, 26, who describes herself as “a Brit living in California”, is said to have begun a relationship with Mr Brin, 40, who has parted from Anne Wojcicki, his wife of six years.
Sorry, I'm busy at the moment sildalis nebenwirkungen Trafigura and Mubadala will also pay holders of special MMXunit shares a royalty for iron ore shipped after theport makes a profit. The unit shares, which do not conveyownership in the company, were given to holders of Batista's LLXwhen it sold the port project to MMX in 2010.
I live in London silvitra A 1.2-GHz Qualcomm Snapdragon S4 dual-core processor and 512MB RAM power the device. A 5-megapixel rear-facing camera and VGA front-facing camera complement 8GB of storage, with 7GB of SkyDrive cloud storage free. A microSD card slot offers expansion by up to 64GB.
I'm only getting an answering machine vigora massage oil Republican Governor Chris Christie, a tough talking fiscal conservative, has a wide lead to win re-election in November, while polls show Newark Mayor Cory Booker, a charismatic liberal who has been touted as the next Barack Obama, is expected to win an open U.S. Senate seat in next week's special election.
Not in at the moment buy womenra "His technical capabilities and sporting successes speak for themselves and I'm sure that his knowledge and leadership will contribute considerably to the success that all of us at Williams are working hard to achieve."
A pension scheme silvitra cheap Gomez's vocals didn't offer great heat either. At best, she's an effectively girlish singer, though that didn't prevent her from trying some stretches, like affecting a preposterous Island accent, a la Rihanna, in "Like a Champion." Gomez's most assertive moment came in the big gooey ballad "Love Will Remember," when the screens flashed words like "jealousy" and "breakup." They alluded to Gomez's busted romance with Justin Bieber, scoring a gossip bulls-eye.
Good crew it's cool :) vand sildalis Hun Sen stuck around for a while. Last month, his enduring, 28-year reign lived to see another five-year term when election officials formally announced that the Cambodian People’s Party had won 68 out of the 123 seats in the National Assembly.

Pages