Mons : Capitale européenne de la Culture 2015

Mons : Capitale européenne de la Culture en 2015

Mons est capitale européenne de la Culture en 2015 depuis le 24 janvier. Une occasion de visiter cette ville belge qui se met en quatre pour accueillir au mieux les visiteurs. Avec le sens de l'hospitalité qui caractérise les Montois.

C'est parti. Trois cents manifestations ont commencé à mobiliser 400 associations, des milliers d’artistes et dix-huit villes partenaires en Belgique et en France. Sur une thématique passionnante : la rencontre entre culture et technologie. La ville est en effet en pleine métamorphose.

Google et Microsoft ont choisi Mons !

Dans la genèse de Mons 2015, il y a la Digital Innovation Valley. Tout commence lorsque Google choisit la ville pour l’implantation de son centre de données en Europe et y investit près de 450 millions d’euros. D’autres entreprises comme Microsoft embrayent pour former une mini Silicon Valley montoise qui regroupe aujourd’hui plus de 100 entreprises et un bon millier d’emplois directs dans l’innovation digitale. Cette année s’inscrit donc dans un projet de reconversion socio-économique pour faire de Mons et sa région une « creative valley », avec notamment de belles propositions d’art numérique.

« En 2015, je suis montois. Et toi ? »

Le slogan de l’année est : « En 2015, je suis montois. Et toi ? ». L’objectif : engager les Montois à se réapproprier l’espace public avec des fêtes « déjantées et des interventions artistiques engageant une interactivité avec le public ». La fête d’ouverture du 24 janvier a donné le ton : 18 000 ponchos argentés ont été distribués gratuitement, pendant que des bougies ont embrasé la place du Parc.

Cinq nouveaux musées inaugurés en 2015 !

En 2015, la ville inaugurera cinq nouveaux musées interconnectés et deux salles de concert. Côté expositions, une vingtaine jalonneront l’année, dont celles consacrées à Van Gogh et Verlaine (marqués tout deux par leur passage à Mons), « Anápolis », une utopie urbaine proposée au travers du regard d’une vingtaine d’artistes issus des quatre coins de la planète ou encore une exposition rétrospective consacrée à l’art brut. Côté théâtre et danse, 36 créations verront le jour en une dizaine de mois.

Quatre grandes saisons rythment l’année

L’année sera plus précisément divisée en quatre grandes saisons.

1/ L’éblouissement

L’éblouissement a lieu du 24 janvier au 31 mars. Avec la fête d’ouverture ont été inaugurées les expositions Van Gogh et Mons Superstar. Le café Europa, un lieu de rencontre à mi chemin entre réel et virtuel, sera également un des points phares de la saison, tout comme le Festival VIA, qui a pour objectif de réinventer les arts de la scène par l’image.

 

2/ Le grand déballage

D’avril à fin juin, Le grand déballage sera une période d’installations urbaines imprévisibles et de désordre avec une horde de performeurs qui sèmeront le trouble dans la ville. Est prévue l’ouverture de cinq nouveaux musées, ainsi que l’inauguration d’un édifice original, la salle de concert ARSONIC, qui propose notamment un accès libre à une chapelle de méditation.

3/ L’été enflammé

L’été enflammé couvrira la période du 28 juin au 25 septembre. Un labyrinthe de 7500 vrais tournesols envahira la Grand-place et les activités de plein air se bousculeront. Il y aura également l’arrivée de monumentales sculptures chinoises d’avant garde.

4/ La Renaissance

La dernière saison, La renaissance, se clôturera le 24 janvier 2016 avec un événement majeur réunissant 700 choristes à Sainte-Waudru, au même moment que lille3000 et la Nuit Blanche à Bruxelles. Le but sera ici de confirmer l’engagement de Mons pour le décloisonnement la culture et l’implication de chacun.

Renseignements : Office belge de tourisme Wallonie-Bruxelles au 01 53 85 05 20

Auteur : Linda Bachammar

© Office belge de tourisme Wallonie-Bruxelles