Entretenir les meubles en bois

Entretenir les meubles en bois

Le bois est un matériau vivant. La conséquence : il faudra les entretenir pour leur assurer une grande longévité et leur permettre de continuer à vous charmer.

Tous les bois ne s’entretiennent pas de la même manière. Et pourtant quel plaisir de retrouver cet éclat du neuf ou du moins du bois délicieusement passé. Attention, il faudra souvent y mettre du sien et mobiliser de « l’huile de coude ».

Bois verni

Soignez vos bois vernis tout en douceur, avec un chiffon très souple en coton ou en soie. Évitez la laine. Si votre meuble a été victime d’une tache d’eau, atténuez-la en frottant délicatement avec un bouchon de liège. Quand le vernis a perdu de son brillant, imprégnez votre chiffon d’un mélange de deux volumes d’huile de table pour un volume d’essence de térébenthine ou d’alcool à brûler. Frottez vigoureusement la surface à polir, en décrivant de petits cercles et en n’opérant que sur une petite surface à la fois.

Noyer

Délicat et subtil, le noyer se nettoie avec une solution concentrée de carbonate de potasse. Une fois sec, il aime qu’on le frotte avec un gros morceau de cire jaune pour lui en imprégner les pores. Vous en ôterez ensuite l’excès avec un fer chaud. Terminez par un bon encaustiquage.

Rotin

Né les pieds dans l’eau, le rotin n’apprécie guère les pièces trop sèches. Pensez à installer des humidificateurs sur vos radiateurs pour lui permettre de conserver sa souplesse.

Côté entretien, rien de mieux que de le frotter régulièrement avec un chiffon imbibé d’un mélange d’un quart d’essence de térébenthine et de trois quarts d’huile de lin. Mais s’il est trop sale, une toilette préalable à l’eau savonneuse additionnée d’ammoniaque lui fera le plus grand bien.

Chêne

Un chiffon humecté de bière chaude ou de vinaigre est le meilleur des remèdes pour faire disparaître les salissures et les traces de doigts de vos meubles en chêne. Employez, ensuite, une cire naturelle pour redonner son éclat à ce noble bois.

Bois ciré

Avant de cirer, mieux vaut retirer la couche précédemment déposée : frotter avec un chiffon imbibé d’alcool à 90°. Alternative possible : passez rapidement un chiffon imbibé de vinaigre avant d’encaustiquer.

Quand les sculptures d’un meuble sont trop encrassées, l’astuce consiste à les nettoyer avec un pinceau imbibé d’huile d’olive et d’essence de térébenthine.

Bois blanc

Enlevez d’abord les taches avec du papier de verre fin ou de l’eau ammoniaquée. Savonnez si nécessaire mais en faisant le plus vite possible car l’eau a tendance à noircir le bois clair. Rincez à l’eau javellisée qui le blanchira mais, là encore, procédez sans perdre de temps. Rincez une seconde fois à l’eau claire et essuyez.

Pour faire briller un meuble blanc, ajoutez une cuillerée à soupe de bicarbonate dans votre eau chaude, lors de la phase de lavage.

Et si vous le teintiez ? Imbibez largement le bois blanc avec de l’ammoniaque pure. Laissez-le s’en imprégner généreusement et, au besoin, recommencez. Après avoir laissé sécher un ou deux jours, vous n’aurez plus qu’à cirer.

Bois peint

Lavez en rond en commençant par le bas, puis rincez en commençant par le haut. Passez ensuite de l’huile de lin au chiffon de laine et lustrez au chiffon de soie. Par la suite, un simple coup de chiffon imbibé d’huile de lin et d’alcool suffira. N’utilisez surtout pas d’eau savonneuse, qui laisserait des traces.

Bambou

Aidez-le à garder sa belle apparence en appliquant au pinceau un mélange d’un litre d’eau chaude, d’une cuillerée d’huile de térébenthine et de trois cuillerées d’huile de lin. Pour le nettoyer, utilisez une éponge imbibée de vinaigre blanc.

Auteur : Joël Chaboureau

© Thinkstock