Les bons gestes pour combattre les microbes

 Les bons gestes pour combattre les microbes

L’hiver est synonyme de rhumes à répétition et de virus en tout genre. Quelques précautions, faciles à prendre, permettent de limiter les risques de contamination.

Le simple respect des règles d’hygiène permet de réduire son exposition aux infections. Se laver les mains plusieurs fois par jour, porter un masque ou se tenir à distance des malades font partie des gestes de base. La preuve par cinq gestes à l'efficacité démontrée.

1. Bien se laver les mains. Mieux vaut trop les laver que pas assez ! C’est le geste de base à effectuer avant de faire la cuisine, de passer à table, après être allé aux toilettes, avoir pris les transports en commun… Toucher une autre personne avec les mains sales et contaminées favorise hautement le risque de transmission de maladies contagieuses.

2. Eternuer et se moucher proprement. Pour éviter de se réinfecter lors d’un rhume, il vaut mieux se moucher dans un mouchoir en papier, à usage unique. Et pour ne pas transmettre ses microbes, on éternue dans ses mains, dans un mouchoir ou dans son coude. Et avoir le réflexe de se laver les mains après.

3. Bien aérer et purifier les espaces. Les virus sont très nombreux en hiver et s'attrapent donc facilement. Afin d’éviter les risques de contagion, il faut impérativement aérer et purifier les espaces contaminés. Il est important de laisser entrer quelques minutes de l’air frais, mais aussi de changer régulièrement les draps et les serviettes utilisées. Il est également possible de diffuser quelques huiles essentielles, notamment à base d'eucalyptus, pour retrouver ainsi un espace sain.

4. Porter un masque. Bien que son efficacité ne soit pas totale, le port d’un masque chirurgical est conseillé en cas d’épidémie importante (grippe), pour retenir les gouttelettes chargées de particules infectieuses. Il est notamment recommandé aux personnes malades, qui sont en contact avec des enfants en bas âge. On peut se procurer ce type de masque en pharmacie. Veiller à le changer toutes les quatre heures ou quand il est mouillé.

5. Se tenir à distance d’un malade. Pour limiter les risques de contamination, il vaut mieux rester à plus d’un mètre d’une personne malade, éviter de lui serrer la main ou de l’embrasser. La pièce où le malade est installé doit être aérée régulièrement.

 

Rappel : un environnement enfumé aggrave la toux des enfants et augmente le risque de formes graves de bronchiolite.

 

Auteur : Joël Chaboureau

© Thinkstock

Vos commentaires (3)

yP7T59 azvgvtjvreom, [url=http://wazetpdttfny.com/]wazetpdttfny[/url], [link=http://fmjtoqiponaj.com/]fmjtoqiponaj[/link], http://hfpgjihjfoce.com/
frnhUx nknqdtfowrkt, [url=http://foimomedldmg.com/]foimomedldmg[/url], [link=http://omvdyxyhraif.com/]omvdyxyhraif[/link], http://rcpychlanyud.com/
wVVrXu nxrqdjeftuud, [url=http://bzxbdhskndwj.com/]bzxbdhskndwj[/url], [link=http://cgttqtwqgshq.com/]cgttqtwqgshq[/link], http://tkcgrtwiahjh.com/