Une loi sur la fin de vie

Une loi sur la fin de vie

Un des défis majeurs de notre société est sans doute celui de la fin de vie. Un rapport a été rédigé par les députés Alain Claeys et Jean Leonetti. Le débat qui aura lieu à l’Assemblée nationale en janvier 2015 doit créer un « droit nouveau » qui sera ni suicide assisté ni euthanasie.

De plus en plus, les gens ne meurent plus chez eux mais à l’hôpital qui est d’abord un lieu de soins et qui n’est ni préparé ni équipé pour accueillir massivement les personnes en phase terminale.

L’actuelle loi sur la fin de vie, dite loi Leonetti, ne répond que partiellement aux besoins du corps médical confronté à des cas de conscience douloureux (le récent film – remarquable – Hippocrate, pose bien le problème).

Directives anticipées

Actuellement, le patient peut dicter des directives destinées à abréger ses souffrances quand tout ce qui peut être tenté pour le soigner ne peut avoir pour résultat que de prolonger artificiellement sa vie. La loi prévoit explicitement que l’on peut décider de mettre en place un traitement qui pourrait avoir comme effet secondaire d’abréger la vie du patient.

La proposition actuelle du tandem de députés qui planche depuis plusieurs mois sur cette douloureuse question est que peut être mis en œuvre « à la demande du patient d’éviter toute souffrance et de ne pas prolonger inutilement sa vie, un traitement à visée sédative et antalgique provoquant une altération profonde et continue de la vigilance jusqu’au décès […] lorsque le patient atteint d’une affection grave et incurable dont le pronostic vital est engagé à court terme présente une souffrance réfractaire au traitement ».

Jusqu’au décès

Certains s’inquiètent toutefois de la frontière ténue qui sépare sédation profonde et euthanasie passive. La réponse des experts est d’inscrire dans la loi les cas où cette sédation profonde peut être administrée.

Cette sédation, expliquent-ils, doit être associée à tout arrêt d’un traitement de maintient en vie, c’est-à-dire de toutes les techniques invasives de réanimation comme un respirateur artificiel, des traitements anticoagulants la nutrition ou l’hydratation artificielles. Enfin, cette sédation doit, une fois décidée, être poursuivie jusqu’au décès.

Sans délai de validité

Actuellement, lorsqu’un patient a rédigé, seul ou avec l’aide de ses proches des consignes destinées à permettre de gérer comme il le demande la fin de son existence, il doit les actualiser tous les trois ans. Ce ne devrait plus être le cas et une directive rédigée n’aurait, comme un testament, plus de délai de validité.

En revanche, alors qu’aujourd’hui les directives sont laissées à la libre rédaction de leurs auteurs, ce qui conduit l’équipe soignante et la famille à effectuer des appréciations dans des moments difficiles, un cadre plus contraignant pourrait leur être fixé.

Comme cela se pratique en Allemagne ou en Grande-Bretagne, le cadre de rédaction devrait être clair, précis et adapté à la situation particulière que vit le patient. Car les médecins auraient, sous certaines conditions, l’obligation de les respecter.

Un difficile consensus

Reste à savoir si les dispositions pourront faire consensus tant le débat est clivant. Le droit à mourir dans la dignité est quand même le droit à mourir. Entre les partisans de l’euthanasie et les tenants du respect absolu de la vie – quoiqu’il en coûte à la personne et à la société -, le chemin est long.

Les deux députés ont tenté de trouver une formulation qui mette tout le monde sur le même niveau. Le débat qui va se tenir dans et surtout en dehors de l’Hémicycle va nous monter s’ils ont eu raison de privilégier cette voie étroite. 

Auteur : Ignace Manca

© Thinkstock

Vos commentaires (29157)

8uMGTv vkhucdrxtwlz, [url=http://rmkvckgkmwkz.com/]rmkvckgkmwkz[/url], [link=http://ujxpcbihmwkf.com/]ujxpcbihmwkf[/link], http://zghasrjktfmi.com/
qnI531 http://www.FyLitCl7Pf7kjQdDUOLQOuaxTXbj5iNG.com
I'm happy very good site is it safe to take 800 mg of ibuprofen daily The higher-than-expected price of Apple Inc's newiPhone eased worries about gross margins, while arousingconcerns the company was not being aggressive enough in itsfight against Google Inc's market-dominating Androidoperating system.
What company are you calling from? penegra premature ejaculation Russia's federal and regional governments will sell 14percent of Alrosa's shares, using the cash to bolster statefinances. An additional 2 percent will be sold by an Alrosasubsidiary and these proceeds will be used to pay down debt.
I'd like to tell you about a change of address order misoprostol cytotec Which explains why the bill can include a prog-metal band (Living Colour, playing its 25th anniversary performance), blues groups (the London Souls, Vintage Trouble), old school rappers (Chuck D), young school emcees (Danny Brown, Theophilus London), 1970s rockers (Death), and avant hip-hoppers (Rye Rye, k-os, the Coup).
I'll text you later astroglide irritation * Six days into the launch of insurance marketplaces createdby the new healthcare law, the federal government acknowledgedfor the first time Sunday it needed to fix design and softwareproblems that have kept customers from applying online forcoverage. ()
Three years ibuprofen 400 buy online Martin Smolka, a materials scientist from the Vienna University of Technology, said: “We have to protect the sensors from any surrounding electromagnetic signals. It is also important to keep the sensors stable against any tilting – agricultural fields are very uneven. Finally, you have to make sure you can guarantee the supply of electrical power to the whole sensor platform.”
I hate shopping acheter duratia This reception will be greeted with relief within the church, which has been hemorrhaging followers to evangelical Protestant churches across Latin America in recent decades, and whose election of a leader from the continent indicated a resolve to tackle the Pentecostal challenge in a region that is home to around 42 percent of the world’s Catholics.
Have you got a telephone directory? accutane 60 mg a day One flashpoint is Obama's proposal to have the government create a rating system for federal financial aid based on "metrics" that define what makes a college more affordable. Many conservatives say that would mean too much government intervention in education.
I'm a trainee can u buy diflucan online Speaking at the Global Intelligent Systems conference in London, Minister for Universities and Science David Willetts announced the results of a call for proposals issued by the Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC).

Pages